Dernières nouvelles de Pandemic

Les implants mammaires liés au risque de cancer ?

cancer Image ID : 25849845
Le cancer du sein est une menace majeure pour la santé des femmes dans le monde entier.

La Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis a averti jeudi les femmes qui ont des implants mammaires ou qui envisagent d'en avoir, que certains cancers peuvent se développer dans le tissu cicatriciel qui se forme autour des implants. www.nytimes.com/2022/09/08/health/breast-implants-cancer.html?

Les tumeurs malignes semblent être rares, mais elles ont été liées à tous les types d'implants, y compris ceux à surface texturée ou lisse, et ceux remplis de solution saline ou de silicone.

Les scientifiques avaient déjà établi un lien entre un cancer inhabituel, le lymphome anaplasique à grandes cellules, et les implants texturés, dont l'extérieur rugueux provoque vraisemblablement plus d'inflammation que celui des implants lisses. Le lymphome est un cancer du système immunitaire.

La FDA a confirmé ce lien il y a plus de dix ans, mais les implants texturés, fabriqués par Allergan, sont restés sur le marché jusqu'en 2019. La nouvelle mise en garde de l'agence a attiré l'attention sur un autre cancer, appelé carcinome épidermoïde, ainsi que sur d'autres types de lymphomes qui pourraient être liés aux implants.

Au cours d'une année type, quelque 400 000 femmes se font poser des implants mammaires aux États-Unis, 300 000 pour des raisons esthétiques et 100 000 pour une reconstruction après une mastectomie pratiquée pour traiter ou prévenir un cancer du sein.

Les chiffres ont considérablement diminué au cours de la première année de la pandémie, selon l'American Society of Plastic Surgeons.

L'année dernière, la FDA a apposé des étiquettes "boîte noire" sur les implants mammaires, avertissant qu'ils étaient liés à toute une série de maladies chroniques, notamment des maladies auto-immunes, des douleurs articulaires, une confusion mentale, des douleurs musculaires et une fatigue chronique, ainsi qu'à des lymphomes.

Parmi les personnes les plus exposées au risque de développer des maladies ultérieures figurent les patientes atteintes d'un cancer du sein qui ont subi ou prévoient de subir des traitements de chimiothérapie ou de radiothérapie - et qui représentent un pourcentage important des femmes qui sont encouragées à se faire reconstruire le sein avec des implants.

Laissez un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *.